SPIE Communications

S-Cube achève le déploiement du campus numérique de l’Icam

04/12/2018

S-Cube achève le déploiement du campus numérique de l’Icam

Paris, le 3 décembre 2018 – S-Cube, filiale de SPIE ICS, vient d’achever le déploiement du campus numérique de l’Icam (Institut Catholique d'Arts et Métiers). Une avancée majeure pour cette école d’ingénieurs qui devient ainsi le seul établissement d’enseignement supérieur en France à proposer un fonctionnement 100 % dématérialisé. Montant de l’investissement : 2 millions d’euros1. Récompensée pour ce projet innovant, S-Cube a reçu, le 27 novembre, le trophée du « Projet de l’année 2018 » lors de la conférence annuelle Next Europe 2018 organisée par Nutanix.

Press Release (english) - S-Cube completes the roll-out of Icam’s digital campus

Une solution globale de « Virtual desktop infrastructure » adaptée à l’enseignement supérieur

S’adapter aux évolutions du métier d’ingénieur

Déployé sur ses 6 sites français (Lille, Paris-Sénart, Nantes, Bretagne, Vendée, Toulouse), le campus numérique de l’Icam prend la forme d’un espace virtualisé au service des étudiants, enseignants et collaborateurs de l’Institut. Il met à disposition des étudiants et professeurs l’ensemble des outils numériques adaptés à leurs besoins : applications, machines de calcul, logiciels de simulation numérique, etc. Ceux-ci sont accessibles à tout instant, pendant les cours, en mode projet ou chez soi, et ce depuis n’importe quel équipement.

Le campus numérique libère ainsi l’accès aux logiciels métiers pour amener les étudiants à travailler d’une nouvelle manière, plus souple et fluide, notamment pour les travaux de groupe.

Enjeu pour l’école d’ingénieurs : transposer les nouveaux modes d’organisation collaboratifs de l’entreprise (via des outils de virtualisation) pour les adapter à son mode d’enseignement et préparer de manière optimale les étudiants à leur entrée dans la vie professionnelle.

Un accès libre et illimité aux ressources pédagogiques

La technologie de Virtual desktop infrastructure (VDI-infrastructure de bureau virtuel) permet la dissociation du poste de l'utilisateur d'une part et de la machine virtuelle d'autre part, elle-même implémentée sur un serveur distant. A la clé pour l’utilisateur, un accès à l'intégralité de ses programmes, applications, processus et données, quel que soit le matériel utilisé.

Pour l’Icam, la principale exigence était d’assurer une performance optimale pour l’utilisation régulière de logiciels de conception 3D, sollicitant par définition plus de puissance. Défi relevé par S-Cube avec une solution reposant sur deux piliers :

- 6 infrastructures Nutanix offrant un système de stockage distribué (*) propre à chaque site de l’école ainsi qu’une septième infrastructure dite « de débordement », garantissant un environnement de travail fluide en toutes circonstances, même quand les serveurs sont déjà très sollicités, et un accès hors des campus de l’Icam via le web.

- la suite logicielle VMware Horizon View qui permet notamment un débordement vers le septième site hébergé lorsque le nombre de connexions simultanées est trop élevé, ainsi que la mise à disposition des machines virtuelles de CAO 3D (conception assistée par ordinateur). 

Une sécurité garantie pour les utilisateurs comme pour l’Icam

Pour garantir des connexions sécurisées, des tunnels VPN sont établis entre les sites de l’Icam et le septième site sur lequel est hébergée une solution permettant de rediriger les flux de données. Les étudiants s’authentifient via le client VMware Horizon pour afficher leur poste de travail, qui est exécuté sur des serveurs à distance et non pas directement sur leur équipement. Ce système est donc similaire à la diffusion de contenus en streaming, aucun logiciel n’étant installé en local sur le poste de l’utilisateur. Il permet ainsi d’éviter les virus et les contaminations externes.

Pour garantir la sécurité des données personnelles, l’Icam a choisi de s’appuyer sur des groupes de machines virtuelles supprimées après chaque utilisation. L’Institut gère ainsi les données des utilisateurs via le cloud : Google File Stream étant automatiquement lancé à l’ouverture de la session utilisateur.

« La conjugaison de ces technologies est une garantie pour l’Icam de performance, de résilience et d’adaptabilité à ses nouveaux besoins », explique Benjamin Roudaut, ingénieur d’affaires chez S-Cube. « En outre, ces solutions garantissent une sécurité optimale, notamment lorsque que les usagers viennent avec leurs propres équipements informatiques. »

Les étudiants sont eux très enthousiastes. « Pour les cours, j'utilise un PC tablette grand public qui est facilement transportable mais assez limité au niveau de la mémoire et de la capacité de calcul. Pouvoir disposer d’une machine virtuelle avec des logiciels 3D, qui utilisent beaucoup de ressources pour les calculs, est idéal. Ce ne sont pas les ressources de mon PC qui sont utilisées. », explique Michaëlla Deniaux, étudiant en 5e année à l’Icam.

Le constat est partagé par les enseignants. « Le campus numérique offre confort et gain de temps. Les logiciels sont déjà configurés en fonction des besoins et demandes spécifiques de l’enseignant. Tous les étudiants partagent ainsi une même et unique configuration facilitant notamment les travaux pratiques et projets communs », commente Christophe Pennel, responsable Enseignement Supérieur au sein de l’Icam, site de Paris-Sénart. 

(*) Dans un système de stockage distribué, le stockage partagé est délivré non pas par une baie de stockage SAN ou NAS, mais par une couche logicielle exploitant la capacité des disques durs installés dans les serveurs eux-mêmes. 

(1) hors licences applicatives.

A propos de S-Cube

Créée en 2006 et située à Vélizy et Nantes, S-Cube est spécialisée dans la conception, le déploiement, la supervision, l'optimisation et l'évolution des infrastructures des datacenters.

Classée par Les Echos parmi les « 500 champions français de la croissance en 2016 et 2017 », S-Cube a développé depuis 2013 une expertise sur les architectures « scale-out » qui lui permet d’accompagner ses clients dans leur processus de transformation digitale.

Fin 2017, elle intègre SPIE ICS, filiale numérique du groupe SPIE.

S-Cube compte aujourd’hui 50 employés et a généré un chiffre d’affaires d’environ 49 millions d’euros en 2017.

 

@Claire McGarvie-Munn - SMILZZ
Logiciel SOLIDWORKS de Dassault Systèmes

 

 

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :